Faire sa veille technologique quand on est consultant

On parle souvent de faire sa veille sur Internet, mais de quoi s’agit-il?

Consultant : un besoin de recherche d’innovation, de formation constant.

Il s’agit d’une méthodologie accompagnée d’outils permettant de rester dans le coup en collectant les informations relatives à un domaine.

Le monde du digital évolue très rapidement, il est donc primordial de se tenir au courant.

 

Exemple d’évolutions à suivre :

  • mise à jour de l’algorithme du moteur de recherche Google
  • nouvelle réglementation en terme de e-commerce (ex. loi Hamon)

L’idéal? Faire venir l’information à soit pour ne plus avoir qu’à effectuer des actions de tri.

Devant la multitude d’information, il est important de savoir en dégager la pertinence, sous forme de routines bien huilées je suis ce précepte afin d’éviter d’être noyé sous ce volume.

 

Au titre des outils que j’utilise :

  • Twitter, Facebook
  • Inscription aux newsletters
  • Documentations officielles, forums (ex. StackOverflow)
  • Groupes LinkedIn, Viadeo répondant à une spécialité (ex. Développeur PHP)
  • Agrégateur de contenus via flux RSS (Feedly) que j’emporte toujours avec moi (application Android, site web responsive). Ce type d’outil évite de devoir checker à de multiples reprises si de nouveaux articles ont été publiés, le flux contient uniquement les nouveautés.
  • Livres (éditions ENI, Eyrolles principalement), je dispose d’une belle bibliothèque regroupant de nombreux ouvrages : UML2, WINDOWS 10, Debian Lenny, …
  • Cours en ligne (ex. Udemy)
  • YouTube et les innombrables conférences (en streaming ou replay) et tutoriels mis à disposition par des passionnés, amateurs ou professionnels
    Dans le cadre de conférences physique, le calepin est de mise, ou parfois un compte rendu de conférence est mis à disposition par les organisateurs sur des sites tels que SlideShare
  • Alertes Google vous permettant d’être alerté dès que du contenu ciblé (mot clé) est publié sur le web

Parce que je n’ai pas toujours le temps de lire l’ensemble des informations, je les stocke de côté dans une liste de lecture via le site et l’application GetPocket (qui porte très bien son nom d’ailleurs).

 

Qui suivre?

De nombreuses personnes sont considérées comme des influenceurs, des personnes dites de notoriété, autant suivre les pointures de votre domaine (ex. Olivier Andrieu pour le référencement et notamment son site abondance.com).

Attention toutefois à l’usurpation de compétences, les faux experts ne manque pas, je ne saurai donc inciter à croiser ses sources, à les vérifier autant que possible. Il est dans ce cas temps d’effectuer un peu de nettoyage, tout comme il sera pertinent de supprimer le contenu qui ne vous apporte que peu de valeur ajoutée.

 

Je ne vous le cacherai pas, les routines de veille sont chronophage. La production prend souvent le pas.

C’est pourquoi je vous propose d’être votre interlocuteur dédié et de réaliser pour vous cette tâche fastidieuse de veille technologique quotidienne, ceci afin de toujours vous proposer les meilleures solutions.

Cet accès à l’information offre également la capacité à la découverte d’autres compétences, d’autres métiers qui permettront de travailler dans de meilleures conditions, dans une certaine osmose.

Mais la veille c’est également scruter les tendances / les nouveaux besoins, analyser son positionnement, sa e-reputation.

La veille vous ouvre de nouveaux possibles en vous donnant la possibilité d’anticiper. Elle est stratégique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.