La Galaxy Tab S3, ma tablette à écrire

Le marché des tablettes est aujourd’hui en perdition, boudé par les utilisateurs mais certains constructeurs continuent à occuper le terrain, c’est notamment le cas de Samsung avec son excellente Galaxy Tab S3.

S-note en action
S-note en action

Sortie le 24 mars 2017, apres avoir été annoncée au Mobile World Congress 2017 de Barcelone, elle se situe dans le haut de gamme de la marque coréenne Samsung.

Voilà plus d’une semaine que je l’ai prise en main.

L’aspect esthétique / design

Galaxy Tab S3 design

Premier constat, elle est fine vraiment très fine (6 mm d’épaisseur) et agréable à manipuler avec son poids plume de 429 grammes.

Son poids et sa taille en font un objet pouvant facilement être glissé dans un sac, de quoi l’emmener partout avec vous.

Samsung a choisi des matériaux nobles : verre à l’avant et à l’arrière, métal (aluminium) sur le pourtour.

Point négatif cependant, le verre garde les traces de doigts, notamment sur la version noire de la tablette.

Attention toutefois à la fragilité de l’ensemble même si le verre est en version Gorilla Glass 4, capable de résister à des chutes de 1 mètre 8 fois sur dix.

Le bouton physique comporte un capteur d’empreintes digitales tout à fait réactif et efficace.

Point quelque peu étrange en terme de design, le port USB de type C qui sert au rechargement de l’appareil n’est pas centré au niveau de la tranche de la tablette. De quoi en dérouter certains. Avantage toutefois de l’USB-C, inutile maintenant de vous demander dans quel sens doit rentrer la fiche, celui-ci accepte les deux.

Sous le capot de la Galaxy Tab S3

Avec 6000 mAh, la batterie (compatible charge rapide) est conséquente et vous permettra d’emmener votre protégée avec vous pour de longue séances d’utilisation (environ 12 heures selon les usages) loin de toutes prises de courant.

Comptez environ 3 heures pour un rechargement à 100%.

Le tout sans surchauffe même avec une forte sollicitation du processeur. Qui offre d’ailleurs une fluidité parfaite.

Sous le capot c’est en effet un monstre de puissance que l’on retrouve : Quad Core Snapdragon 820 avec une fréquence de 2.15 Ghz (18% plus rapide que celui de son aînée la Galaxy Tab S2 sortie en 2015) et 4 Go de mémoire vive.

En terme d’espace de stockage, celui-ci est extensible jusqu’à 256 Go par carte micro-SD.

L’interface logicielle

La tablette tourne sous la toute dernière version d’Android à ce jour, à savoir Android 7 (Nougat) avec la surcouche maison (TouchWizz) de Samsung.

Pour parfaire son ciblage pro, une suite de logiciels Microsoft est pré-installée. Vous retrouverez donc : OneDrive, Skype, Powerpoint, Word, Excel et OneNote.

Avec Samsung Flow, vous synchronisez les notifications de votre smartphone avec votre tablette. Vous pourrez même directement répondre à vos messages depuis la Galaxy Tab S3.

Quelques applications propres à Samsung arrivent également en doublon avec certains services proposés par Google (ex. Samsung Cloud pour la sauvegarde de son contenu : contacts, messages, … – 15Go).

Qualité d’image

Point fort de la tablette, sa qualité d’image (écran Super Amoled oblige), notamment en devenant la première tablette à assurer la prise en charge des vidéos HDR (High Dynamic Range).

Malheureusement ce type de contenu est aujourd’hui aux abonnés absent sauf sur certains services (YouTube, Amazon Prime Vidéo). En attendant que l’application NetFlix devienne compatible.

Une norme reprise de l’univers des téléviseurs haut se gamme, pour un gain de détails sur des images à fort contraste.

Autre point très important pour moi : son filtre anti lumière bleue. De quoi vous éviter des troubles du sommeil.

Même en pleine lumière, le contenu reste tout à fait lisible, sans reflets particuliers.

Deux capteurs photos sont présents, un de 13 Mpx et un autre de 5 Mpx.

L’audio

Réalisée en collaboration avec AKG, la partie son est assurée par quatre hauts parleurs, deux de chaque côté de la tablette (son stéréo). Pour une superbe qualité audio.

Le volume poussé à fond, je n’ai pas perçu de distorsions particulières.

La présence d’un port Jack 3.5 mm (non encore remplacé par l’USB-C bien que présent pour recharger la tablette) permettra d’y brancher un casque filaire, à moins de passer par Bluetooth via un casque compatible.

Un stylet pour écrire, dessiner …

Samsung S Pen
Samsung S Pen

Le stylet S Pen accompagne la tablette pour vous permettre de dessiner ou d’écrire d’une manière plus naturelle (prise de notes manuscrite).

Contrairement à chez Apple, ici, inutile de remettre la main au portefeuille pour cet accessoire étonnant à l’usage.

On est là en totale concurrence avec la Microsoft Surface 4.

Avec plus de 4000 niveaux de pression et le degrés d’inclinaison pris en compte, le S Pen pourrait être un outil remarquable pour bien des usages et pour de nombreuses professions (illustrateurs, …).

Dommage par contre que le stylet (plus épais que la tablette) ne puisse pas être glissé à l’intérieur de la tablette, pour le ranger. Samsung a toutefois trouvé une alternative en offrant la possibilité de l’aimanter sur un côté de la tablette ou de sa cover magnétique officielle (vendue séparément 59 euros).

Le S Pen, de taille similaire à un stylo classique, se fait petit et discret, attention donc à ne pas l’égarer. Il vous en coûterait 79,99 euros.

Un lot de pointes (0,7 mm) de rechange est livré à l’achat.

Avantage par contre, celui-ci n’a pas besoin d’être rechargé indépendamment.

Un bouton présent sur le S Pen permet d’appeler l’affichage d’un menu contextuel listant les applications associées (S-Note, …).

Son prix

rechange Initialement vendue à 679 euros (version sans carte SIM avec 32Go de stockage), la tablette est chère très chère mais compte bien rivaliser avec le haut de gamme de chez Apple.

Elle adopte d’ailleurs le format 4/3 de l’iPad Pro pour une diagonale de 9.7” et une résolution de 1536 x 2048 pixels.

Attention, pour le prix, la résistance à l’eau n’est pas assurée.

Pour produire du contenu, il faudra repasser à la caisse et lui adjoindre une cocher avec clavier, vendue séparément 129 euros.

Conclusion

Cette tablette ne remplacera très certainement pas un ordinateur portable mais elle s’avère tout à fait opérationnelle comme excellente machine d’appoint. On se laisse très vite séduire par l’excellente qualité du rendu de l’écran et l’usage du stylet, au point que même certains amoureux du papier pourraient s’y laisser prendre.

Avec quelques améliorations logicielles, notamment sur la gestion du mode multi-tâche qui permet de gérer l’affichage simultané de plusieurs application (écran splitté), l’orientation professionnelle gagnerait encore plus en crédibilité.

Un outil qui vient maintenant prendre place dans ma journée type de freelance.

La fiche descriptive sur le site officiel de Samsung : http://www.samsung.com/fr/galaxytabs3/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.