Faire face à une baisse de trafic sur votre site web?

Peut être avez vous remarqué dans Google Analytics une baisse de votre trafic, soudaine ou progressive, prolongée ou temporaire, dans tous les cas une phase d’audit permet de lever vos doutes.

Refonte et redirections

Pourquoi une refonte?

Si l’expérience utilisateur est en baisse (design dépassé, site non responsive, …), que vous souhaitez changer de technologie (CMS, bascule en HTTPS, …), modifier votre identité de marque, rajouter des fonctionnalités … il est peut être temps de penser à une refonte de votre site web.

En effet, les technologies évoluent très vite et l’on considère qu’il est généralement nécessaire de réaliser un audit de son site web au moins tous les 3 ans.

La refonte est donc un passage obligé dans le cycle de vie de votre site web.

Mais attention, à pratiquer selon les règles de l’art au risque de perdre tout le travail de SEO que vous avez patiemment réalisé.

Une refonte c’est l’occasion de faire un point, de revoir la structure de vos pages (présence erronée de plusieurs balises h1, …).

Redirections 301

Le plus souvent, en cas de refonte ou migration, les redirections 301 (permanentes) sont oubliées ou mises en place trop tardivement.

Avant même de vous lancer dans une refonte de site, pensez bien à la question des Urls, celles-ci peuvent être amené à changer. Faites en la liste complète.

Des outils comme Xenu vous permettent d’obtenir cette liste via un crawl complet de votre site.

Il vous permettra également suite à la mise en place des redirections de vérifier s’il n’y a pas de liens morts.

Si la refonte est simplement graphique, conservez, au possible, le même plan de site, les mêmes pages ceci vous facilitera grandement les opérations.

Sinon (ex. changement de nom de domaine), mettez en relation vos anciennes Urls avec les nouvelles via des redirections 301 placées dans le fichier .htaccess situé à la racine de votre site web.

Usez, ici, au possible, des expressions régulières pour appliquer des modèles de redirection (ex. (.)/tag/(.)).

Dans le cas d’un changement de domaine, pensez bien à l’indiquer depuis Google Search Console.

Sous WordPress vous pouvez également utiliser l’extension Redirection qui vous proposera une interface graphique permettant de définir les liens d’entré et de sortie.

Le principe est le même que pour votre vie administrative.
Pour un changement d’adresse lors d’un déménagement vous avez quelques démarches à effectuer afin d’assurer la continuité de votre courrier.

Google, seul, ne sait pas re-créer la liaison sur de nouvelles Urls.
Pour lui, s’il ne trouve pas le contenu positionné à l’Url indiquée, la position est abandonnée (erreurs 404).

Vous perdriez ainsi des mois et des mois d’efforts en terme de référencement naturel.

Évitez donc de repartir de 0.

La mise en relation ancienne page / nouvelle page est un travail de longue haleine mais il s’avère essentiel.

La désindexation de contenu

Ces redirections peuvent également être souhaitées dans le cas où vous souhaitez volontairement supprimer un contenu obsolète, sans réel intérêt (ex. taux de rebond proche de 100%).

Ou lors de la bascule sur un thème diminuant le nombre de pages (ex. Sites one page).

Dans le cas où du contenu n’est plus présent sur la nouvelle version de votre site web, il vous faudra mettre en place une redirection sur du contenu pertinent par rapport à l’Url initiale.

La suppression de contenu vous permettra par exemple de faire le tri dans les contenus dupliqués (sévèrement puni par Google).

Vous conserverez ainsi le link juice.

Attention, malgré la mise en place des redirections, il est possible de constater une perte de positions.

Une fois toutes les nouvelles Urls en place, n’oubliez pas de transmettre le nouveau fichier sitemap.xml à Google afin de lui indiquer le nouveau plan de site.

Les mises à jour d’algorithme Google

Les mises à jour d’algorithmes Google (Panda, Penguin, …) entraînent parfois des pertes soudaine de trafic liées à des pénalisations

Chaque mise à jour laisse sur le carreau un certain nombre d’entre vous lorsque vous ne respectez plus les règles édictées par le géant américain (occurrence abusive d’un mot clé, …).

Vous pouvez suivre ce genre d’évolutions via quelques sites de référence tels que le site abondance.com.

Par exemple, avec la mise à jour Google Panda c’est la qualité de votre contenu qui a été ciblée.
Un article de moins de 300 caractères risque d’être considéré comme non pertinent par Google.

En février 2017, une forte chute de trafic à été relevée suite à l’évolution de Google Images dont l’interface à totalement été revue, et le trafic retiré des outils de suivi de trafic.

Surveillez également la vitesse de votre site web, un temps de chargement trop lent peut être une des causes de pénalisation.

Je vous invite à consulter mon article sur le sujet : Optimiser la vitesse de son site web.

Ainsi que mon article sur la nouvelle norme mobile first de Googlemobile friendly.

Des outils pour avoir les bonnes pratiques

Sur WordPress, un outil comme Yoast SEO pourrait être votre meilleur ami.
Il délivre des recommandations (longueur et qualité des balises méta, …).

Vous pouvez ajouter des annotations Google Analytics aux dates de mise à jour de l’algorithme Google afin de faciliter votre analyse.

D’autres causes techniques

Configuration de Google Analytics incohérente

Une mise à jour peut malencontreusement supprimer le code de suivi Google Analytics.

Pour vous assurer de sa bonne mise en place, vous pouvez utiliser un outil comme http://www.gachecker.com/.

Vous pouvez également utiliser la fonctionnalité “Temps réel” de Google Analytics.

Votre contenu n’est pas indexé

A partir de Google Search Console vérifiez la présence d’erreurs d’exploitation.

Un robots.txt mal configuré (par exemple resté dans sa configuration de développement) peut bloquer l’indexation.

De même, des pages configurées avec un no-index indiquent à Google qu’elles doivent être retirées de l’index Google.

Via la commande site: le nom de votre site (ex. site:mickael-maury.fr) vérifiez la liste des pages indexées par Google.

Si votre nombre de pages indexées à baissé, cela n’est peut être pas normal.

Votre site a été piraté

La présence d’un message Google indiquant que votre site a été hacké (“Il est possible que ce site ait été piraté“) fera forcément fuir votre auditoire.

Dans un tel cas l’administrateur de votre site recevra un message dans la console d’administration Google Search Console.

Une suppression pure et dure des fichiers vérolés présents sur le serveur devra être effectuée avec ré-installation à propre.

Depuis la rubrique “Problèmes de sécurité” vous pourrez après avoir corrigé demander un nouvel examen de votre site.

Des anomalies côté serveur

Surveillez les pannes serveur ou lenteur d’accès au moyen d’un outil de supervision vous sera très utile.

Les hébergeurs répertorient très souvent sur une page dédiée les événements et anomalies rencontrées.

Au besoin changez d’hébergeur.

Je vous conseil le service o2switch que j’utilise personnellement.

Des causes organiques

Positionnement mots clés

Grâce aux outils de suivi de mots clés vous pouvez analyser l’évolution de votre positionnement Google.

Vous verrez ainsi assez facilement (via des graphiques) si une perte de position à lieu sur certains mots clés.
Un nouveau concurrent situé sur le même créneau que le votre, qui parle mieux du même sujet que vous (meilleure optimisation SEO, meilleurs visuels, …).

Ces outils vous permettront de déceler quels sont les nouveaux venus sur les mots clés que vous ciblez.

L’arrêt de vos campagnes publicitaires

Vous aviez une campagne de publicité Google AdWords et vous venez de la stopper? Une baisse de trafic peut alors survenir.

Tout comme peut l’être l’arrêt d’une campagne sur les réseaux sociaux (Facebook Ads), …

Un changement d’habitudes de publication

Une baisse de trafic vous pousse souvent à une remise en question complète. Et c’est un bien.

Vote contenu est-il suffisamment pertinent? Publié au bon moment?

Une baisse temporaire peut être tout à fait normale, celle-ci peut correspondre à un creux dans votre calendrier des publications.

Le trafic référent

Une baisse de trafic référent (accès référent) peut intervenir dans le cas où un lien pointant vers votre contenu vient à être incohérent.

Dans un tel cas, indiquez au site qui vous fait référence, la nouvelle Url afin de regagner votre backlink.

Le trafic direct

Une baisse peut concerner l’accès direct à votre site.
L’accès direct, ce sont les utilisateurs qui saisissent directement l’url de votre site dans le navigateur web ou l’on ajouté en favoris.

Dans ce cas, ce sont les visiteurs de votre fan zone qui montrent une perte d’intérêt pour le contenu que vous publiez.

Analysez alors ce qui a changé dans votre façon de rédiger votre contenu, les sujets que vous exploitez, …

Les baisses saisonnières

Comparez sur une même période passée afin d’analyser si la baisse correspond à un phénomène saisonnier.

Grace à l’outil Google Trends, vous pouvez définir si votre contenu fait ou non parti des sujets d’actualité sujets d’intérêt.


Comme vous le voyez c’est un véritable travail de diagnostique qui est à mettre en place.

Il est essentiel de cibler l’anomalie : la chute de trafic est-elle globale? Propre aux mobiles? aux ordinateurs?

Une baisse de trafic sur longue période peut avoir des effets catastrophiques, notamment sur votre chiffre d’affaires.

Remarque : toutes les informations listées ici et concernant Google Search Console sont également valables pour Bing Webmaster Tools.

Pour avancer dans votre projet, n’hésitez pas à me solliciter.

Publié dans SEO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.