WebMin : administrer un serveur Linux depuis son navigateur web

WebMin (contraction de Web et Admin) offre une solution d’administration simplifiée d’un serveur Linux depuis une interface graphique accessible via navigateur web (administration à distance possible). Par la suite, il se charge de générer les fichiers de configuration associés, le tout sans avoir à jouer de la ligne de commande.

Open source, gratuit et extensible, il a tout de l’outil rêvé d’un administrateur. De plus, de nombreuses traductions sont disponibles, dont le français (bien sélectionner la version FR.UTF-8) pour éviter tout soucis d’encodage de caractères.

Il est capable de découvrir à la volée la configuration actuelle de votre serveur afin d’adapter son interface en proposant les zones de configuration dédiées.

Bien que l’interface facilite les tâches d’administration, ces tâches conservent le même risque que via l’interface de commande (terminal). Par conséquent, il ne saurait donc être recommandé que de demander l’expertise d’un spécialiste avant de cliquer sur tout élément dont la compréhension pourrait vous échapper.

WebMin
DashBoard WebMin

 

 

Quelques fonctionnalités offertes par WebMin :

  • Création de nouveaux comptes utilisateurs et groupes
  • Gestion des quotas sur les disques
  • Installation de modules directement via l’interface (Un-used Modules – téléchargement et installation avec APT par ex.).
    Dans ce cas, les commandes exécutées peuvent être consultées directement depuis l’interface web, avec la pile d’exécution et le résultat. De quoi garder un droit de regard.
  • Apache : création d’hôtes virtuels, arrêt / redémarrage du serveur
  • MySQL : création de bases de données, création d’autorisations utilisateurs, arrêt / redémarrage du serveur
  • Tâches CRON (automatiques)
  • Sauvegarde

 

Gros avantage de cet outil, il permet la gestion de parc hétérogène. Que vous avez une distribution Ubuntu, Debian, Fedora, … vous pourrez l’installer, et toujours l’utiliser, sans avoir à se référer à la documentation (man) puisque tout passe par l’interface graphique.

Bien évidemment, certaines configurations poussées ne pourront être directement réalisées par WebMin, mais pour 90% des cas il s’avère opérationnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *