WordPress multi-sites

Étendre son réseau? C’est le but de WordPress multi-sites.

Fonctionnalité apparue depuis la version 3 de WordPress (juin 2010), le multi-site permet de créer son réseau de sites web sur un même hébergement.

Très utile lorsque en tant qu’administrateur vous devez gérer un nombre important de sites web.
Ici, la gestion est centralisée au sein d’une seule et unique installation du CMS et interface d’administration, de quoi éviter bon nombre de manipulations.

Une base de données unique sera utilisée et partagée.

Chaque site disposera de tables spécifiques portant son identifiant (ex. wp_2_options, …).

 

Que peut gérer l’administrateur du réseau?

  • les utilisateurs
  • les thèmes
  • les plugins

Remarque : les administrateurs des différents sites ne pourront quand à eux, uniquement, activer ou désactiver des plugins.

Remarque : une extension, un thème pourra être activé pour l’ensemble du réseau de sites (option Activer sur le réseau) ou bien site par site.

 

Exemple de cas pratiques:

  • en tant qu’agence web, vous gérez l’ensemble de vos sites clients depuis une unique interface
  • un réseau d’associations rattachées à une structure nationale (portail)
  • des sites de filiales d’une société mère
  • du multi-langue : fr, en, …
  • une boutique avec des prix à destination des professionnels et des particuliers

C’est le principe que l’on retrouve avec la solution WordPress.org proposant l’hébergement de votre blog.

La force principale du multi-site réside dans le fait de pouvoir vous adresser à plusieurs cibles au travers d’une même interface de gestion.

Des avantages :

  • une seule installation
  • centralisation de la gestion des mises à jour (cœur de WordPress, extensions, …)

La maintenance en est grandement facilitée.

  • partage possible des licences (ex. licences de thème, et plugins)

Quelques inconvénients :

  • la gestion multi-site s’avère gourmande en ressource, un serveur dédié est conseillé, sauf si vous restez sur 2/3 sites de tailles raisonnables
  • il vous faudra également faire attention à la compatibilité des extensions sélectionnées, certaines ne gèrent pas le multi-site
  • en cas de piratage d’un site du réseau c’est l’ensemble des sites qui peuvent être touchés

Activation du mode multi-sites de WordPress

Facultative, cette possibilité n’est pas de base activée, il vous faudra pour se faire passer par le fichier de configuration wp-config.php afin d’ajouter l’instruction suivante :

WP CONFIG multi sites

Ceci débloquer l’option de menu Création du Réseau depuis la rubrique Outils.

 

Deux options d’installation :

  • en sous-dossier

Exemple : mondomaine.org/site1, mondomaine.org/site2, …

En tant qu’Administrateur WordPress vous aurez la main sur l’ensemble des sites.
Vous pourrez en ajouter ou en supprimer à la volé.

Depuis le menu d’option Réglages du réseau puis Réglages d’inscription vous pourrez modifier ce comportement, en autorisant par exemple à des utilisateurs spécifiques la possibilité de créer de nouveaux sites.

  • en sous-domaine (sous-réserve de disposer d’un hébergement permettant la création de sous-domaines)

Exemple : site1.mondomaine.org, site2.mondomaine.org, …

La grande majorité des hébergeurs (OVH, 1&1, Amen, O2SWITCH, …) proposent cette option multi-domaine notamment sur des hébergements serveur mutualisés.

Attention!! Cette option ne pourra être utilisée que dans le cas où l’installation WordPress aura été effectuée à la racine du nom de domaine (ex. mondomaine.org et non pas mondomaine.org/blog).

A vérifier également au niveau des CGU des licences qui seront utilisées (thèmes, plugins, …) certains éditeurs interdisent le partage de licence en multi-site.

Attention !! Dans le cas d’une installation en sous-répertoires, les sous-sites du réseau seront considérés par les moteurs de recherches comme partie prenante du domaine principal.
Vos sous-sites ne pourront donc avoir leur propres objectifs référencement naturel.

Une configuration devra être appliquée au niveau de votre registar (ex. OVH) en charge de votre nom de domaine afin de permettre la création de sous-domaines (domaine joker * également appelé wildcard).

Ou pour plus de sécurité, une création de zone DNS (Dynamic Name System) de type A pointant vers l’espace d’hébergement de votre nom de domaine principal.

En terme technique, on dit ici qu’il faut faire pointer les DNS.
Et ce à chaque nouveau site web créé depuis l’interface WordPress.
Il n’est dans ce cas pas possible d’effectuer une création à la volée.

Remarque : la configuration ne s’applique pas immédiatement, un temps de propagation des DNS sur le réseau doit être pris en compte.

Des outils tels que DNS Checker permettent de suivre cette étape (prévoyez généralement de 10 minutes à plusieurs jours).

Une configuration vous sera générée pour les fichiers .htaccess et wp-config.php afin que vous puissiez finaliser la création du réseau de sites.

Htaccess multi-site
Exemple de configuration du fichier .htaccess

Wp-config multi-sites
Exemple de configuration du fichier wp-config.php

Pour chaque nouveau site, un administrateur (sur son adresse e-mail) est associé, ou créé s’il n’existe pas dans la liste actuelle des utilisateurs WordPress.

Un menu Mes sites vous présente ensuite l’accès aux paramètres de vos sous-sites.

 

La gestion des médias

Par défaut, lorsque d’un chargement de fichier depuis la bibliothèque de Médias de WordPress celui-ci va être stocké en respectant la hiérarchie suivante : uploads\année\mois\nom_du_fichier.jpg.

Dans le cas d’un multi-site, la hiérarchie change quelque peu : uploads\sites\id_site\année\mois\nom_du_fichier.jpg

Des configurations plus complexes peuvent également être mises en place au travers du plugin MU Domain Mapping permettant la gestion de domaines distincts sur un même serveur d’hébergement.

Il vous permettra de faire le mapping entre le sous-site (via son identifiant) et son nom de domaine.

Bien évidemment, avant toute manipulation, n’oubliez pas d’effectuer une sauvegarde de l’ensemble des fichiers que vous seriez amenés à manipuler.

Attention !! Une fois configuré en mode réseau, il sera très difficile de revenir en arrière…pesez donc bien le pour et le contre avant de vous décider.

Et si vous avez un doute, faites confiance à un spécialiste WordPress, contactez moi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.